La thérapie de couple préventive à Castelnau le Lez

La thérapie de couple préventive à Castelnau le Lez

Comment se préparer à vivre un couple heureux ?

Le plus souvent, nous venons voir un thérapeute quand notre couple est en crise. Nous l’appelons quand cela ne va plus, quand la communication ne circule plus. Certains sujets deviennent tabous. On ne sait plus comment faire pour que cela s’améliore.

Je rencontre régulièrement des couples qui ont passé des années à se disputer sur les mêmes sujets. Après des années de vie commune, ils doivent encore prendre “des pincettes” pour parler à l’autre. Certains se plient à leur partenaire afin d’ éviter les conflits. C’est au prix d’une certaine liberté d’être, de vivre, de s’exprimer, que le couple peut fonctionner.

La thérapie préventive pour une nouvelle vie de couple 

Au bout de la relation, certains iront faire couple ailleurs. Cependant, nombreux sont ceux qui emmèneront leur façon de fonctionner dans leur nouveau couple. Le risque est de recommencer et recommencer encore les mêmes erreurs. Pourquoi ne pas opter pour une thérapie préventive avant de commencer ou recommencer une vie de couple ? avant que cela n’aille plus, avant même que les problèmes inhérents à la vie de couple (eh oui !!) arrivent ?

Cette nouvelle vision de la thérapie préventive se développe très largement aux Etats-Unis. Elle s’impose timidement en France alors que l’on a tout à y gagner. Le couple a beaucoup évolué ces dernières décennies. Nos aïeux restaient ensemble car divorcer était mal vu et trop compliqué. Le mariage engageait les familles et les biens. Le couple pouvait ne pas s’entendre mais restait ensemble. Puis, nous avons commencé à avoir le choix de poursuivre ou pas notre relation de couple.

Comprendre l'évolution des relations de couple  

Le couple d’aujourd’hui a poursuivi son évolution. C’est la qualité de la relation du couple qui va alors déterminer si la famille va se préserver ou pas. Chacun attend désormais du couple plus de lui-même que ce que l’on attendait avant de tout un village. On attend de la même personne qu’elle nous donne la sécurité, la stabilité, la dépendance, l’ ancrage, le prévisible, l’érotisme, le désir, le mystère, le bonheur, l’ aventure, le renouveau, l’inconnu….ouf… tout ça !!

On ne veut pas juste être heureux, on se demande si on est assez heureux? On ne se sépare plus parce que l’on est malheureux mais on se sépare parfois parce qu'on pourrait être plus heureux ailleurs. Est-ce que le bonheur c’est quelque chose que l’on atteint ou s’est quelque chose que l’on poursuit ? se demande Esther Perel, thérapeute de couple de renommé.

Les couples d’aujourd’hui bercés par toutes ces exigences internes rencontrent bien des déceptions qui les entraînent à se séparer pour trouver ailleurs une “terre plus verte”.

Les avantages d’une thérapie de couple préventive :

Dans cette quête du bonheur au travers du couple, la thérapie préventive permet d’agir avant d’avoir des problèmes. Elle est faite pour ceux qui commence à vivre une vie de couple, et pour ceux qui ont déjà fait “couple”.

Ces derniers, chargés de leurs anciens schémas, de leurs craintes et méfiances des expériences du passé, trouveront dans ces temps thérapeutiques un moyen de poser tout cela. Ils pourront poser les bases d’un couple harmonieux.

Esther Perel, explique par exemple, qu’après 20 ans ensemble ce qui attire au début de la relation souvent devient la source de conflits par la suite.

Quand les personnes viennent en début de thérapie elles parlent des schémas qu’elles ont appris. Il y a les peurs de chacun dont celle de perdre l’autre…

La thérapie de couple préventive est d’une certaine manière comme un sport que l’on voudrait apprendre avant de se lancer. Et pourquoi pas ?

Est-ce que les personnes attendent de se blesser en jouant pour aller voir un coach qui vous dira comment jouer, comment tenir sa raquette ?

Pourquoi trouvons-nous normal d’apprendre comment utiliser un instrument de musique mais pas comment vivre heureux dans son couple ? Est-ce que nos parents nous apprennent à vivre heureux en couple ? Est-ce que l’école nous l’enseigne ?

La thérapie de couple, une thérapie communautaire ?

Aujourd'hui, la thérapie de couple préventive peut aider les personnes qui démarrent leur première vie de couple mais également pour ceux qui ont vécu déjà des vies de couple précédemment. Ces personnes se connaissent, ont vécu des difficultés et ont pris conscience qu’il faut d’autres choses pour s’aimer que la simple envie que cela fonctionne.

On peut avoir plusieurs vies de couples dans une vie mais on peut aussi avoir plusieurs vies de couple avec le même couple ! nous dit Esther Perel.

Ce n’est pas primordiale de faire une thérapie de couple préventive mais parmi tous les couples, nombreux sont ceux à refaire couple à nouveau avec un autre compagnon ou compagne. Ces personnes ne viennent pas seules. Elles viennent avec leur passé et même dans leur présent, la thérapie de couple est une thérapie communautaire, car au-delà de ces deux personnes il y a en a quinze autres qui gravitent autour du couple !

Comment cela se passe ?

Comment traverser certaines transitions de vie avec l’aide de quelqu’un qui peut nous apporter d’autres approches. Un professionnel qui pourrait nous aider à développer autre vision différente de nos schémas existants.

Faire une psychothérapie de couple est une opportunité rare pour communiquer de façon vraie et intime. Certains territoires deviennent difficiles à partager. Souvent parce qu’ils sont encore confus ou peu identifiés. Aussi parce qu’ils ne sont pas légitimes pour celui qui exprime ou celui qui reçoit.

La communication devient à nouveau possible grâce à la présence et au soutien du thérapeute. Par sa présence et sa fonction, le thérapeute favorise un espace, une distance entre les membres du couple qui permet à chacun de déployer son monde personnel, de le partager en se sentant contenu et sécurisé.

Le psychothérapeute avec sa bienveillance soutient l’expression de chacun, la favorise, la rend légitime. Le thérapeute favorise la remise en dialogue à des endroits enkystés, fermés, verrouillés dans le couple. La parole, l’échange soulage, libère, re- légitimise le vécu, la souffrance de chacun.

A défaut de retrouver la paix immédiate, une tranquillité, une sérénité, une force, une autorisation à être qui je suis, dans ma force et ma vulnérabilité, peut réapparaître pour chacun. Des éclairages s’ouvrent.

Chacun se découvre et découvre l’autre de façon nouvelle et toujours plus subtile. Le thérapeute reformule et questionne, propose des hypothèses pour favoriser plus de compréhension et d’entendement. Un temps important est donné à la reconnaissance des besoins de chacun et leurs formulations.

Une autorisation à être soi-même peut-être recontactée par chacun. Une nouvelle compréhension s’entrevoit. Grâce à cette sécurité retrouvée, chacun peut s’occuper de soi et cesser de se mobiliser pour l’autre ou contre l’autre, ou pour le couple.

Puis il s’agit de découvrir la puissance de la négociation, la créativité qu’elle génère et parfois l’intérêt, la liberté que peut être d’accepter la limite de l’autre. Il est possible de ne pas être d’accord sur le point de vue, le désir de l’autre sans renoncer à soi, sans se perdre.

Thérapie de couple : construire le couple qui vous ressemble

La gestion de la frustration peut s’explorer dans le cadre de la thérapie de couple et être même une nouvelle opportunité de rapprochement des partenaires. Chacun se découvre et découvre l’autre, de façon nouvelle et toujours plus subtile.

Le thérapeute reformule et questionne, propose des hypothèses pour favoriser plus de compréhension et d’entendement.

Mais parfois c’est trop. Trop douloureux, ingérable, violent…Parfois le travail va être d’apprendre à renoncer à ce lien, à accepter qu’une histoire se termine, à entendre et accepter ce qui fait limite, à poser une limite à la violence mortifère, à nommer ce qui est important de déposer.

A parler de séparation plutôt que de rompre sans dire, pour pouvoir se quitter en, peut-être rester en lien, en affection. A reconnaître le chemin d’évolution que cette relation a permis pour continuer sa route.

Je pratique la thérapie préventive. Je vous invite à venir construire ce couple qui vous ressemble.

Véronique Bizet Thérapeute Couples, adultes seuls, enfants et adolescents

Montpellier - Castelnau le Lez

Tél : 06 25 93 30 09

www.bizet-psy-montpellier.fr

L’art d’aimer, de Erich Fromm

« L’amour n’est possible que si deux personnes communiquent entre elles à partir du centre de leur existence…Qu’il y ait harmonie ou conflit, joie ou tristesse, c’est secondaire par rapport au fait fondamental que deux personnes se rejoignent à partir des profondeurs de leur existence … Il n’y a qu’une seule preuve de la présence de l’amour : la profondeur de la relation, la rivalité et la force de chaque personne. »